img351



Comme il est dit dans le tract, depuis octobre des travailleurs sans papiers, intérimaires, se sont mis en grève pour que leur situation soit régularisée : 6000 au niveau national, répartis dans différents lieux de Paris et de la grande couronne parisienne.
Ils sont 68 à Creil, qui ont d'abord occupé 3 agences d'intérim près de la tour Europe ; ils ont été expulsés des deux premières après un procès à Senlis, puis ont quitté spontanément la 3ème pour se replier à la Bourse du Travail
.
De nombreuses personnes leur apportent leur soutien, dont les membres d'Attac ; plusieurs - y compris d'Attac Compiègne - les ont aussi accompagnés à la manifestation parisienne du samedi 13 février.
Les grévistes ont participé en janvier et en février au Cercle de Silence organisé chaque mois devant la gare de Creil, depuis janvier 2009, sans rapport avec la grève à l'origine, mais plutôt en réaction aux expulsions.
Ils proposent cette nouvelle manifestation sur le marché de Creil, pour rendre plus visible leur résistance, restée assez confidentielle jusqu'à présent.