Indignons-nous !!!!

« Privatiser les profits, socialiser les pertes », cette logique semble plus que jamais d’actualité : avec la nouvelle gouvernance économique, promue par les gouvernements européens et la Commission et votée par le Parlement européen, les finances publiques seront mises sous tutelle, et à l’image de la Grèce, l’austérité permanente pour les peuples garantira les bénéfices des banques.

Il est essentiel que les peuples européens se mobilisent pour mettre en échec cette « stratégie du choc » à l’échelle européenne. A l’image du peuple grec, il faut non seulement « s’indigner », mais se montrer « déterminés » à mettre un terme au diktat des banques et des marchés financiers.

Exigeons un audit démocratique des dettes publiques !

Qui aurait des raisons de  craindre la transparence ?

En France notamment, les mobilisations doivent redoubler d’intensité : ce qui se joue en Grèce aujourd'hui, c'est la capacité des peuples en Europe à sortir du piège dans lequel les place la finance.

Que nos dirigeants inféodés choisissent d'assassiner la démocratie à Athènes constitue un acte hautement symbolique et provocateur !