Bonjour,

J'ai bien reçu votre message concernant les 5 sujets majeurs sur lesquels vous souhaitez connaitre ma position dans le cas où j'étais élu au poste de député le 18 juin prochain.

Ainsi, la voici :

1/ Je suis absolument contre les orientations de la loi « travail 2 » telles qu'elles sont présentées à ce jour. Cette loi nous est présentée comme une « flexi sécurité à la française » mais aujourd'hui si on trouve bien ce qui peut correspondre à la « 1ère partie » (flexibilité), la 2nde (sécurité) semble bien oubliée.  Je suis en revanche pour l'emploi par la croissance en redonnant du pouvoir d'achat aux Français et de la souplesse aux entreprises, et en particulier les PME (qui constituent 70% de notre tissu industriel) en baissant l'ensemble des charges et des impôts (et en supprimant les niches fiscales). Mes convictions ne m'autoriseront pas à voter un tel texte et je suis tout à fait contre le fait de passer via des ordonnances, ce qui correspond pour moi à un déni de démocratie, le rôle du parlement étant de légiférer et non de remettre ses attributions au gouvernement.

 

2/ Je suis opposé à tout traité qui nous amène vers un libre échangisme incontrôlé et qui sera destructeur pour notre économie, nos emplois, notre santé et notre environnement. Notre empreinte carbone devant être maîtrisée et réduite dans la mesure du possible, ce type d'accord n'y contribue pas par nature. A ce titre, je ne ratifierai pas le CETA.

 

3/ Dans la mesure de mes possibilités, je souhaite contribuer à plus de justice fiscale en particulier en luttant contre l'évasion fiscale, en supprimant les niches fiscales ... Il me semble tout à fait anormal que des grandes entreprises puissent être en mesure de faire de « l'optimisation fiscale », notamment au sein même de l'Europe, ni que les banques puissent faire des bénéfices monumentaux sans réelle création de valeur ajoutée.

 

4/ Le lobbying, notamment au niveau des élus, est une pratique tout à fait immorale et ne saurait être tolérée. Les décisions et lois doivent être prises au bénéfice du pays et de l'ensemble de nos concitoyens et non d'autres élites ou multinationales !

 

5/  En étant élu député, je serai le représentant des électeurs de ma circonscription et non celui d'un parti politique (cf. mon affiche). Je ne conçois pas autrement mon action que, notamment via une ouverture de permanences dans les communes de la circonscription qui voudront bien le faire, en étant à l'écoute des attentes et interrogations de l'ensemble des acteurs économiques, des élus, des associations ET des électeurs de la circonscription, mais aussi faire des points périodiques sur les différents textes législatifs en cours d'élaboration.

 

Sincères salutations.

 

Gilles NADE

Candidat aux Elections Législatives dans la 5ème circonscription de l'Oise