Bonsoir.

 

Ci dessous trouvez nos réponses, en cohérence avec le programme www.laec.fr. et nos valeurs personnelles.

 Bonne réception.

 Amitiés Insoumises.

 

Laurent GRENIER Candidat FI Oise 5ème

Et Nicolas Prin chargé de campagne communication et web.

 

1°- Ne pas voter les ordonnances concernant la loi travail afin de ne pas laisser les salariés dépendre des seules négociations au niveau des accords d'entreprise ni de plafonner les indemnités en cas de licenciement abusif.

Nous ne voterons pas les ordonnances concernant la loi travail.
La France insoumise est profondément opposée à la loi travail et à toute autre tentative de modifier le code du travail pour le seul bénéfice des entreprises au détriment des salariés.
Le 24ème point de notre programme « L'Avenir en Commun » s'intitule « Abroger la loi El Khomri » (https://laec.fr/s24) et nous avons également rédigés un livret de 24 pages surle sujet : « Contre la loi El Khomri et son monde » (https://avenirencommun.fr/le-).



2°- Ne pas ratifier le traité CETA dangereux pour l'agriculture, les services publics, la santé, la protection des consommateurs, l'environnement et le climat. Grâce au CETA, toute entreprise multinationale pourra se servir du tribunal arbitral de l'ICS* pour attaquer des dispositions légales ou réglementaires risquant d'entraver ou de restreindre ses bénéfices, demander un dédommagement astronomique ou obliger la France et n'importe qu'elle collectivité territoriale à défaire ces dispositions. A l'avenir, même si un gouvernement progressiste ne se laisse pas dissuader par cette menace, il pourra voir son projet bloqué par l'organe de coopération réglementaire du CETA.
                    
* ICS : Investment Court Sytem ou Système judiciaire sur l'investissement

Nous ne ratifierons pas le traité CETA.
Notre programme n'est pas compatible avec les règles des traités européens qui imposent l'austérité budgétaire, le libre-échange et la destruction des services publics.
Ce point est d'ailleurs abordé dans une proposition du chapitre 49 de notre programme « L'Avenir en Commun » : « Refuser les traités de libre-échange : le traité trans-atlantique TAFTA entre l'UE et les États-Unis, CETA avec le Canada et le traité TISA de libéralisation des services »



3°- Intervenir pour une réelle justice fiscale et donc contre les mécanismes d'évasion fiscale (notamment par une réelle taxation des transactions financières ainsi qu'une réelle séparation des banques de dépôt des banques spéculatives).
Dans un récent rapport, "Rendez l'argent" *, Attac démontrait qu'il était possible de récupérer 200 milliards d'euros par an.

https://france.attac.org/nos-publications/notes-et-rapports/article/rendez-l-argent

Nous ferons tout pour terrasser l'évasion et la fraude fiscales. Le chapitre 37 de notre programme « L'Avenir en Commun » y est d'ailleurs dédié (https://laec.fr/section/37/).
Nous prévoyons également, dans notre chapitre 19, de séparer les banques d'affaires et de détail.



4°- Intervenir contre le lobbying des grands groupes afin de changer les systèmes de productions et de consommations en particulier sur le plan alimentaire et énergétique. (cf. le site " un million d'emploi pour le climat "  
http://emplois-climat.fr/menu-campagne/le-rapport/ )

Nous interviendrons contre le lobbying des grands groupes.
La charte AntiCor, signée par tous les candidat·e·s de La France insoumise, nous fait nous engager à « Encadrer plus strictement l'action des lobbyistes en commençant par interdire leur présence au Parlement et prohiber toute remise de cadeaux aux élus ».



5°- Venir faire des points périodiques dans votre circonscription sur les différents textes législatifs en cours d'élaboration.

Dans le souci de transparence de la vie politique porté par La France insoumise, nous poursuivrons tout au long de notre mandat le travail d'échanges avec les associations, syndicats, réseaux ou collectifs rencontrés au cours de la campagne.
Des permanences auront lieu mensuellement et seront véritablement ouvertes au public.
Nous publierons également régulièrement des compte rendu de mandat, comme cela est indiqué dans la charte des candidat·e·s de La France insoumise.