Le 17 novembre :

 

une colère légitime !

ENSEMBLE

POUR une justice sociale et fiscale

POUR une véritable transition écologique

 

Depuis quelques semaines, un mouvement citoyen de protestation contre l'augmentation des taxes sur les carburants a émergé, avec la perspective d'une journée de mobilisation le 17 novembre. Ce mouvement exprime un rejet profond de la politique menée par Macron et son gouvernement.

La FSU et ATTAC Oise condamnent la tentative de récupération politique menée par la droite et l’extrême droite ainsi que leurs réponses démagogiques mais considèrent que cette colère est légitime car elle renvoie aux questions primordiales de répartition des richesses, de pouvoir d’achat, de justice fiscale, de mobilité et d’écologie.

- Augmenter les taxes sur les carburants : un argument qui ne tient pas ! Les secteurs les plus polluants et émetteurs de gaz à effet de serre sont épargnés (transport aérien ou routier de marchandises). En 2019, sur les 37 milliards prévus de taxes sur les produits énergétiques, seuls 7,2 milliards seront affectés à la transition écologique.

- Relocaliser les activités économiques et arrêter de fermer les services publics de proximité : pour éviter à la population de faire des kilomètres en voiture et stopper la désertification des zones péri-urbaines et rurales. Ecoles, maternités, hôpitaux, tribunaux, postes, services fiscaux, gares, lignes de chemin de fer... La fermeture des services publics de proximité et la concentration des emplois dans les villes renforcent le sentiment d’abandon de celles et ceux qui vivent loin des métropoles.

- Favoriser les déplacements en transports collectifs et le fret ferroviaire pour les transports de marchandises : Aucune mesure ambitieuse n'a été prise pour financer les alternatives à la voiture et aider ceux qui n'ont pas les moyens de se déplacer autrement. On ne peut pas compter seulement sur la hausse des prix pour changer les comportements et les modes de vies.

- Remettre la justice sociale au cœur de la lutte contre le changement climatique : la politique libérale menée par le gouvernement fait exploser les inégalités sociales tout en accentuant les atteintes à l’environnement et le réchauffement climatique. L’urgence sociale et l’urgence écologique sont aujourd’hui totalement imbriquées. La question du pouvoir d’achat devient cruciale pour nombre de personnes dans notre pays (salarié·e·s, chômeurs et chômeuses, précaires, retraité·e·s).

 

Au quotidien, ATTAC et la FSU agissent pour :

-  Une réorientation des choix budgétaires et une augmentation des salaires ;

-  Une fiscalité, nécessaire, mais juste et redistributive mettant à contribution tous les revenus et en particulier ceux du capital ;

-  Un financement des services publics de qualité et sur tout le territoire ;

-  Une politique ambitieuse et cohérente pour une véritable transition écologique

 

 

ATTAC et la FSU de l'Oise suivront avec intérêt le développement des initiatives prises le 17 novembre. Nos organisations s’inscriront dans toutes les initiatives qui favoriseront l’unité, la lutte déterminée de la population contre les politiques contre les classes populaires et anti-écologiques de Macron et de son gouvernement.

 

 

 

 

 

 

 

p { margin-bottom: 0.25cm; line-height: 120%; }