Mettons fin à l’impunité des multinationales

 
 

Pétition 22 janvier 2019

 

Les rapports publiés par Attac et Oxfam ces derniers jours sont sans appel : les multinationales, leurs dirigeants et leurs actionnaires profitent de toutes les opportunités qui leurs sont offertes pour accroître leurs pouvoirs et leurs avoirs au détriment du reste de l’humanité. Il est urgent de mettre un terme à leur impunité en faisant primer les droits humains et de la nature avant les profits.

Avec 150 organisations de 16 pays européens nous lançons une pétition demandant aux dirigeants européens de mettre fin au système de justice d’exception dont bénéficient les multinationales et d’introduire des régulations contraignantes pour qu’elles respectent les droits humains et l’environnement.

Pour appuyer cette pétition, nous nous préparons à mener de nouvelles actions citoyennes qui cibleront des multinationales prédatrices.

JPEG - 29.8 ko

Pourquoi ?

Les multinationales qui violent les droits humains à travers le monde bénéficient d’une impunité totale. Les activités minières provoquent des catastrophes environnementales, les entreprises agroalimentaires ruinent des millions de vies en s’accaparant des terres, celles qui font de l’armement profitent de la guerre et de la mort à l’échelle mondiale. A l’inverse des multinationales, les peuples ont peu de chance d’obtenir justice et réparation. C’est pourquoi les tribunaux d’arbitrage privés doivent être remplacés par un système juridique qui place les droits humains et ceux de la nature avant celui des profits.

Aux Nations Unies, un traité contraignant sur les entreprises et les droits humains est en cours de négociation. Pourtant, l’Union européenne et les États membres sont plus prompts à soutenir l’arbitrage que ce traité international : nos gouvernements nient l’accès à la justice aux plus vulnérables et mettent en place un système qui défend les intérêts des multinationales !

L’urgence est là. Dans deux jours, le Forum économique mondial de Davos sera terminé et nous voulons envoyer un signal clair : nous demandons la fin des tribunaux d’arbitrage et nous ne voulons pas de la multiplication des traités d’investissements comme celui qui sera signé très bientôt entre l’Union européenne et Singapour.

Ensemble, mettons fin à l’impunité des multinantionales.