20190226173017179325

 

COMITE de DEFENSE

et de PROMOTION de la SANTE et des HÔPITAUX PUBLICS de CREIL et de SENLIS

 

Il faut réouvrir la maternité de creil

 

Beaucoup, n’y croyaient pas…

« Ils ne pourront jamais faire ça ». «  c’est de l’agitation, cette maternité ne fermera jamais ». « vous êtes alarmistes, toujours dans l’exagération.

Nous avons tout entendu depuis un an. Entre l’incrédulité des uns et la résignation des autres, nous avons lutté, débattu, argumenté.

Et pourtant ils l’ont fait.Depuis le 28 janvier la maternité de Creil est fermée. Pour l’instant, pas de drame mais des alertes. Des urgences gynécologiques ré adressées, des transferts d’accouchement imminents vers Senlis, des femmes ballottées d’un site à l’autre, les urgences de Creil qui grognent et qui se sont mises en grève.

Mais le drame, il a fallu quelques mois pour le voir survenir à Die. Die c’est cette petite ville de la Drome ou la maternité a fermé et ou un couple vient de perdre son enfant aux urgence à 8 mois de grossesse.

Comme les anesthésistes, les pédiatres et les sages femmes, les médecins urgentistes de Creil se sont massivement opposés à la fermeture de la maternité. Aujourd’hui, il sont en première ligne pour vivre un accident médical avec un accouchement compliqué qui ne manquera pas de survenir. Les urgentistes ne s’y trompent pas. Deux d’entre eux ont déjà renoncé à exercer aux urgences de Creil. Au moins quatre autres ont fait connaitre leur volonté de partir et cherchent des postes ailleurs.

c’est un château de carte qui est en train de s’effondrer. Certes, la maternité n’est pas le seul motif de la grève des urgences. Ce service souffre depuis déjà des années de sous investissement en moyens humains et matériel, ses locaux sont indignes. Mais imposer la prise en charge des accouchement inopinés aux urgences sans compétence ni moyen est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.

Nous avions peur de perdre la maternité, nous risquons de perdre la mater et les urgences.

Pendant ce temps, l’ARS, le ministère de la santé et la direction de l’hôpital se félicitent de la réussite du transfert à Senlis de la maternité. Combien de temps ce mépris va t il durer ?

 

C’est le service public de santé dans son ensemble qui est désormais en jeu sur le grand bassin Creillois.

Allons nous recommencer ? « Ils ne pourront jamais faire ça ». «  c’est de l’agitation, cette maternité ne fermera jamais ». « vous êtes alarmistes, toujours dans l’exagération.

Allons nous nous exprimer ?

 

Nous exigeons la réouverture de la maternité

Nous exigeons un grand plan d’investissement humain et matériel pour les urgences.

Nous allons organiser un grand rassemblement populaire pour porter ces exigences.

 

Dès maintenant, nous convions tous les citoyens, tous les élus, toutes les organisations politiques, syndicales, associatives, parties prenantes à la bataille pour la maternité à une assemblée générale d’organisation de ce rassemblement.

 

Assemblée Générale Citoyenne

Pour la santé publique du grand bassin Creillois

Jeudi 14 Mars 18h30

Centre des rencontres Creil.