Communiqué de presse

 

Attac Oise a envoyé un courrier (voir ci-après) à l’ensemble des candidat.e.s aux élections législatives dans l’Oise à l’exception des candidats du FN et du PLF.

   Madame, Monsieur,

                Attac Oise n'a pas la prétention de représenter tous les Isariens. Cependant, au sein de différents collectifs*, nous sommes porteurs d'exigences de démocratie et de transparence pour des milliers de citoyens de l'Oise. La crise du politique que nous traversons, est liée à notre avis, d'une part au décalage entre la parole publique et les décisions réellement prises par les élu.e.s, d'autre part au constat fait par un nombre croissant de personnes de l'aggravation de leurs conditions de vie et de travail.

* Collectif "pour un audit citoyen de la dette publique" - Collectif "Stop TAFTA et CETA" - Collectif pour une transition citoyenne - Collectif "Un million d'emploi pour le climat" ...
               
                C'est pourquoi, dans le cas où vous seriez élu.e à l'assemblée nationale, nous vous demandons de vous engager sur les sujets suivants :
           
                1°- Ne pas voter les ordonnances concernant la loi travail afin de ne pas laisser les salariés dépendre des seules négociations au niveau des accords d'entreprise ni de plafonner les indemnités en cas de licenciement abusif.

                2°- Ne pas ratifier le traité CETA dangereux pour l'agriculture, les services publics, la santé, la protection des consommateurs, l'environnement et le climat. Grâce au CETA, toute entreprise multinationale pourra se servir du tribunal arbitral de l'ICS* pour attaquer des dispositions légales ou réglementaires risquant d'entraver ou de restreindre ses bénéfices, demander un dédommagement astronomique ou obliger la France et n'importe qu'elle collectivité territoriale à défaire ces dispositions. A l'avenir, même si un gouvernement progressiste ne se laisse pas dissuader par cette menace, il pourra voir son projet bloqué par l’organe de coopération réglementaire du CETA.
                    
 
* ICS : Investment Court Sytem ou Système judiciaire sur l'investissement

                3°- Intervenir pour une réelle justice fiscale et donc contre les mécanismes d'évasion fiscale (notamment par une réelle taxation des transactions financières ainsi qu'une réelle séparation des banques de dépôt des banques spéculatives).
Dans un récent rapport, "Rendez l'argent" *, Attac démontrait qu'il était possible de récupérer 200 milliards d'euros par an.

* https://france.attac.org/nos-publications/notes-et-rapports/article/rendez-l-argent

                4°- Intervenir contre le lobbying des grands groupes afin de changer les systèmes de productions et de consommations en particulier sur le plan alimentaire et énergétique. (cf. le site " un million d'emploi pour le climat " 
http://emplois-climat.fr/menu-campagne/le-rapport/ )

                5°- Venir faire des points périodiques dans votre circonscription sur les différents textes législatifs en cours d'élaboration.

                Si vous avez des interrogations sur les points que nous vous avons soumis, n'hésitez pas à nous contacter. Nous avons conscience de les avoir présentés très schématiquement.

                Par voie de presse ainsi que dans nos différentes associations nous ferons part de vos réponses.
                Nous ne souhaitons pas que vous considériez ce courrier comme une tentative de pression.
                Autant nous pensons que nous avons besoin de nos élu.e.s pour porter nos propositions, questions à l'assemblée nationale, autant nous pensons que les élu.e.s ont besoin des associations et des citoyens pour élaborer la politique de la France.

                Nous vous prions de recevoir, Madame, Monsieur, l'expression de notre considération distinguée.

                Pour Attac Oise, son président
                Thierry Patinet
                Breuil le vert le 31 Mai 2017

                Pour toute correspondance, écrire à oise@attac.org

 

Sur les 82 candidat.e.s, 18 nous ont fait l’honneur de nous répondre et nous les en remercions (voir la liste ci-après) en sachant que les coordonnateurs départementaux de la France Insoumise et du PCF nous ont fait savoir que leurs réponses valaient pour l’ensemble des candidats de ces 2 organisations soit un total de 24 réponses.

Réponses des candidat.e.s députation au courrier d’ATTAC Oise

 

Noms

Prénoms

Organisations

Circo

Remarques

1

Aury

Thierry

PCF

1ère

Accord

2

Baeckelandt

Josiane

PRG

1ère

Accord

3

Heim

Richard

Alliance eco indép

1ère

Accord

4

Laporte

François

LO

1ère

Bien que d’accord, estime que nos propositions sont insuffisantes pour lutter contre le capitalisme en France et dans le monde. Nécessité de lever le secret commercial, bancaire

5

Fontaine

Jacqueline

EELV

2ème

Accord

6

Le Glou

Marie

PCF

2ème

Accord

7

Françaix

Michel

Ex PS

3ème

Accord pour les questions 1,2,3,5

8

Guerda

Karim

SE centre

3ème

Accord

9

Battaglia

Martin

FI

4ème

Accord

10

Brassens

Bertrand

PS

5ème

Accord points 3, 4 et 5.

Réserve sur point 1 et 2, besoin d’étude plus approfondie bien que réserve sur les ordonnances

11

Grenier

Laurent

FI

5ème

Accord

12

Massau

Fatima

Modem

5ème

Accord sur notre démarche citoyenne, mais ne s’est pas prononcée sur les différents points

13

Masure

Hélène

PCF

5ème

Accord

14

Nade

Gilles

SE

5ème

Accord

15

Carvalho

Patrice

PCF

6ème

Accord

16

Darrigade

Marie Laure

FI

7ème

Accord

17

Ouizille

Alexandre

PS

7ème

Accord

18

Pik

Jean- Jacques

PCF

7ème

Accord

SE = sans étiquette

La totalité des réponses est disponible sur le site d’ATTAC Oise

 

Réponses complémentaires :

 

19

Boutroue

Marie-France

PCF

7ème

Accord

20

Bernard

Martine

EELV

4ème

Accord

21

Blanchard

Luc

EELV

5ème

Accord

 

Réponses complètes des candidats

 

1ère circonscription

 

 

Aury Thierry   PCF

 

Chers amis de ATTAC OISE,

C'est avec retard que je réponds à votre interpellation, non par distance avec vos propositions mais parce que très pris par les multiples initiatives de cette campagne législative très courte !

Autant dire que je partage totalement l'ensemble des propositions formulées par ATTAC, avec qui nous nous sommes retrouvés à plusieurs reprises dans des actions contre l'évasion fiscale et pour démasquer le rôle dévoyé des banques au service exclusif des marchés financiers et non de l'économie réelle.

Et concernant notre rejet d'une nouvelle loi "travail" et des "ordonnances", nous en faisons un axe important de notre campagne des législatives ; quant au rejet du traité CETA, notre position d'opposition est constante aussi.

Je veux rappeler simplement les multiples initiatives de nos parlementaires, en terme de propositions de loi ou d'amendements sur toutes ces questions, et leurs votes sans ambigüités sur tous ces sujets.

Merci pour votre engagement et à bientôt dans de nouvelles actions !

Amicalement
Thierry AURY
secrétaire départemental PCF OISE
candidat PCF - Front de gauche à l'élection législative pour la circonscription N°1

 

Baeckelandt Josiane      Parti radical de gauche

 

Bonjour à tous, bonjour M Patinet President d’ATTAC

 

Je m’engage sur les points développés dans votre mail.

Cela rejoint mes convictions ! Au plaisir d’une rencontre

Ccordialement

 

 

Heim Richard     Alliance écologique indépendante

 

Bonjour,

C'est pour toutes ces bonnes raisons - et d'autres encore - que je milite au sein de l'
Alliance Ecologiste Indépendante que j'ai la chance de représenter pour la troisième fois consécutive aux prochaines législatives, dans la première circonscription de l'Oise, cette fois-ci.
Nous nous retrouvons sur ces mêmes valeurs fondamentales - et pourtant largement bafouées - de la démocratie que nous défendons point par point et suis heureux de les partager avec vous.
Au besoin vous trouverez de plus amples informations sur notre programme en suivant les liens :

http://www.alliance-ecologiste-independante.com/
http://www.mouvement-centpourcent.fr/
http://www.richard-heim-naturopathe.fr/qui-suis-je-naturopahe-paris-10
http://www.richard-heim-naturopathe.fr/monde-6
(
Nb : j'habite dans l'Oise, même si par obligation je travaille partiellement à Paris.)

Comme l'annonce clairement notre bannière : 0% politicien, 100% citoyen.
Là où il y a une volonté, il y a un chemin.

Restant à votre disposition pour tout complément d'information
et au plaisir d'une future rencontre !
Cordialement
Richard Heim
06.70.52.36.83

 

 

Laporte François   LO

 

En préalable, je vous dirai que je sais bien que je ne serai pas élu. Mais ce la ne m'empêche pas de défendre publiquement les positions communistes de Lutte Ouvrière, et c'est à ce titre que je réponds aux questions que vous me posez. D'autant plus que je pense profondément que la solution aux problèmes que vous soulevez à juste titre est bien plus dans les mobilisations de masse que dans le cadre feutré et complice des Assemblées parlementaires.


François Laporte

candidat LO 1ere circonscription


   Madame, Monsieur,

                Attac Oise n'a pas la prétention de représenter tous les Isariens. Cependant, au sein de différents collectifs*, nous sommes porteurs d'exigences de démocratie et de transparence pour des milliers de citoyens de l'Oise. La crise du politique que nous traversons, est liée à notre avis, d'une part au décalage entre la parole publique et les décisions réellement prises par les élu.e.s, d'autre part au constat fait par un nombre croissant de personnes de l'aggravation de leurs conditions de vie et de travail.

* Collectif "pour un audit citoyen de la dette publique" - Collectif "Stop TAFTA et CETA" - Collectif pour une transition citoyenne - Collectif "Un million d'emploi pour le climat" ...
               
                C'est pourquoi, dans le cas où vous seriez élu.e à l'assemblée nationale, nous vous demandons de vous engager sur les sujets suivants :
           
                1°- Ne pas voter les ordonnances concernant la loi travail afin de ne pas laisser les salariés dépendre des seules négociations au niveau des accords d'entreprise ni de plafonner les indemnités en cas de licenciement abusif.


Les militants de Lutte Ouvrière, et donc moi-même, avons participé à toutes les manifestations contre le Loi Travail. Et nous avons bien l'intention de continuer dans cette voie, afin de contribuer à créer un rapport de force qui permette à la classe ouvrière de ce pays de faire reculer le gouvernement actuel sur toutes les mesures qu'il s'apprête à ^prendre contre le monde du travail.
               

 2°- Ne pas ratifier le traité CETA dangereux pour l'agriculture, les services publics, la santé, la protection des consommateurs, l'environnement et le climat. Grâce au CETA, toute entreprise multinationale pourra se servir du tribunal arbitral de l'ICS* pour attaquer des dispositions légales ou réglementaires risquant d'entraver ou de restreindre ses bénéfices, demander un dédommagement astronomique ou obliger la France et n'importe qu'elle collectivité territoriale à défaire ces dispositions. A l'avenir, même si un gouvernement progressiste ne se laisse pas dissuader par cette menace, il pourra voir son projet bloqué par l’organe de coopération réglementaire du CETA.
                    

Le Ceta, présenté comme un accord favorable à tous, répond évidemment d’abord aux problèmes des groupes capitalistes. Pour eux, les frontières européennes et a fortiori nationales sont devenues bien trop étroites depuis longtemps, que ce soit pour placer leur capitaux et leurs marchandises ou pour s’approvisionner en matières premières.

Dans cette période de crise, de tels traités suscitent la méfiance d’une partie de la population, dans tous les pays européens et, dans ce cas, aussi au Canada. Ouvriers, agriculteurs, éleveurs craignent d’autant plus la concurrence venue d’autres pays que les gouvernants ne savent que leur dire que c’est à eux de s’adapter, quitte à fermer boutique ou à se retrouver au chômage. Cette méfiance est plus que compréhensible et il n’y a pas à prendre pour argent comptant les assurances des gouvernements et experts en tout genre qui viennent dire qu’il y a tout à gagner à ce traité.

Mais le vrai problème n’est pas le Ceta. Ce n’est pas non plus la libre concurrence en soi, mais le pouvoir des grands groupes capitalistes sur l’économie.

En France, des organisations comme le PCF ou le parti de Mélenchon, qui prétendent représenter le monde du travail, prennent comme cheval de bataille la lutte contre le Ceta, comme cela avait été le cas du Tafta, l’accord du même type discuté avec les États-Unis. Comme si tout le problème venait des États-Unis ou du Canada, en dédouanant du même coup les capitalistes européens. C’est encourager le nationalisme, handicap pour les luttes futures contre l’exploitation capitaliste et ce système économique.

À l’inverse des promoteurs de ces traités comme de ses opposants, les travailleurs ont à combattre ce système sans se focaliser sur des traités qui ne sont que des reflets des rapports de force entre les groupes capitalistes. 

                3°- Intervenir pour une réelle justice fiscale et donc contre les mécanismes d'évasion fiscale (notamment par une réelle taxation des transactions financières ainsi qu'une réelle séparation des banques de dépôt des banques spéculatives).
Dans un récent rapport, "Rendez l'argent" *, Attac démontrait qu'il était possible de récupérer 200 milliards d'euros par an.

 

La véritable justice fiscale serait de libérer les travailleurs de tout impôt, direct et indirect comme la TVA, et faire supporter l'impôt aux seuls véritables bénéficiaires de l'Etat : la bourgeoisie, la classe des possédants. Mais pour cela, il faudra bien plus qu'une élection.

* https://france.attac.org/nos-publications/notes-et-rapports/article/rendez-l-argent

                4°- Intervenir contre le lobbying des grands groupes afin de changer les systèmes de productions et de consommations en particulier sur le plan alimentaire et énergétique. (cf. le site " un million d'emploi pour le climat "  http://emplois-climat.fr/menu-campagne/le-rapport/ )

                     Contre les grands groupes, nous revendiquons le droit pour les travailleurs et la population de contrôler les comptes des groupes capitalistes, nous sommes pour la levée  du secret commercial, du secret bancaire, du secret des affaires. C'est une condition indispensable à la fois pour la préservation des intérêts des travailleurs, et pour lutter efficacement contre l'irresponsabilité des grands groupes capitalistes  en matière de protection de la planète et de l'environnement

 

5°- Venir faire des points périodiques dans votre circonscription sur les différents textes législatifs en cours d'élaboration.

 

Nous irions même plus loin, : nous sommes favorables à la révocation de tout élu qui ne respecterait pas ses promesses électorales. Après tout, c'est ce que font les patrons mécontents de leurs salariés, et qui, dans le monde bourgeois, y trouve à redire ?

 

 

 

2ème circonscription

 

Fontaine Jacqueline     Europe Ecologie-les Vert

 

Bonjour, si je suis élue à l 'assemblée, je porterai les valeurs qui sont les vôtres mais aussi les nôtres.

Cordialement

 

 

Le Glou Marie     PCF

 

Bonjour,

Je partage et m'engage à respecter les points que vous évoquez.
En effet, je suis contre la réforme du Code du travail sans dialogue sérieux avec les syndicats et surtout sous cette forme si injuste des ordonnances.
Je milite personnellement contre le TAFTA et le CETA il en ira de même si je suis élue.
Un des point que je porte aujourd'hui c'est la réalisation d'un plan de lutte contre l'évasion fiscale et pour une relance des services publics et de santé notamment. Il en va de même pour l'investissement contre les lobbying.
Je m'engage également à prévoir des permanences dans ma circonscription afin de rester ancrée dans le réel et faire remonter les témoignages des populations.
Mon but avec ma candidature ce n'est pa d'accéder à un poste pour des intérêts personnels, non, c'est sincèrement de donner un porte voix aux populations.

Merci de votre démarche.
Bien à vous.

Marie Le Glou

 

 

3ème circonscription

 

Françaix Michel     DVG

 

Accord 1 2 3 5

 

 

Guerda Karim     Sans étiquette-Centre

 

Bonjour,


J'accuse réception de vos aspirations et me réjouis de constater qu'un fort élan démocratique se manifeste.

Je m'appelle Karim GUERDA et je suis candidat à la 3ème circonscription de l'Oise. 

Votre missive a d'autant plus attiré mon attention qu'elle coïncide en majeure partie avec mes engagements.
Je vous invite par ailleurs à consulter ma profession de foi disponible sur ma page Facebook : lien.  
https://www.facebook.com/legislatives.guerda/

Je ne prends donc pas votre courriel comme un avertissement mais plutôt comme un encouragement.
Je souhaiterai avec plaisir vous rencontrer ou vous inviter afin de nous entretenir des sujets abordés ainsi que de mon engagement.

Les yeux dans les yeux, dialoguer et établir une ligne directrice d'une politique que je souhaite proche des Isariens. Ma visibilité publique est certes récente mais mon engagement est lui fort et mûrit depuis longtemps.

Je reste à votre disposition pour continuité cet entretien. 

Cordialement

 

 

4ème circonscription

 

 

 Martin Battaglia     France Insoumise

 

   

Bonjour Monsieur

 Les positions que je défends dans ma candidature et le programme que je porte vont tout à fait dans le sens des sujets que vous soumettez à mon attention, et oui, je m'engage sans réserve sur les 5 points que vous évoquez dans votre message.

 Plus précisément :

  1. Notre programme contient l'abrogation de la loi El-Khomri : https://laec.fr/s24 donc je ne les laisserai pas aggraver encore la situation et le démantèlement du code du travail. De plus, je considère que gouverner par ordonnance est un déni de démocratie, ne respectant pas la séparation des pouvoirs.

  2. J'ai parfaitement conscience des risques induits par le CETA, et par les autres traités de libre-échange entre pays dont les réglementations sociales, environnementales, fiscales, etc. ne sont pas équilibrés. Je m'engage à ne pas ratifier le CETA : https://laec.fr/s49m4

  3. Je m'engage également à lutter contre l'évasion fiscale, et également contre le dumping et l'optimisation fiscale. On ne peut raisonnablement pas travailler avec des pays qui organisent la fuite de nos richesses, alors qu'elles devraient profiter aux citoyens : https://laec.fr/s37

  4. Il est indispensable de relocaliser la production, et de faire en sorte d'avoir des systèmes de production permettant la production saine, à tous les sens du terme, que l'on parle de santé publique, de préservation de l'écosystème. Je vous mets le lien vers le chapitre complet : https://laec.fr/c3 Il faudra effectivement lutter contre le lobbying des grands groupes, et les engagements que j'ai déjà pris en signant la charte de la France Insoumise, reprenant celle d'Anticor, font que je refuserai tout cadeau, tout avantage dans l'exercice de mon mandat. Il y a également dans notre programme un certain nombre de mesures visant à lutter contre le lobbying : https://laec.fr/s2

  5. Je m'engage effectivement à partager avec mes concitoyens mon activité, et à les consulter sur certains cas. Je donne plus de détails dans la vidéo suivante, lors de notre dernière réunion publique : https://www.facebook.com/4FIoise/videos/291500124631973/

N'hésitez pas à me contacter s'il vous faut des précisions supplémentaires.

 Cordialement

 Martin Battaglia

Candidat France Insoumise 4ème circonscription de l'Oise

 

 

 Martine Bernard    Europe Ecologie Les Verts

 

Candidate dans la 4ème circonscription de l'Oise, sur une liste d'union
avec le Parti socialiste, menée par Europe Ecologie Les Verts, je viens
vous assurer de mon engagement, si je suis élue à l'assemblée nationale,
à soutenir et défendre les sujets que le groupe ATTAC de l'Oise souhaite
voir aborder et régler par les gouvernements.
Martine Bernard

 

 

5ème circonscription

 

 

Blanchard  Luc

EELV

 

Bonjour,
Suite à lecture des 5 points  énumérés,  ils correspondent au programme que je compte appliquer.
Je confirme donc mon soutien aux revendications d'ATTAC.
Avec mes salutations.
Luc Blanchard Candidat d'EELV pour la 60-05

 

 

Brassens Bertrand

PS

 

 Bonjour,
Je trouve bonne l'idée d'un questionnaire sur ces sujets mais regrette qu'il faille tout approuver ou refuser en bloc. Drôle de conception. 
Ma réponse est oui sur les points 3, 4 et 5. Sur ce dernier point, j'avais déjà pris un tel engagement écrit il y a un moment ! Et plus précis et complet. 
Sur la Q2, l'honnêteté intellectuelle m'interdit de répondre,  même par complaisance,  faute de bien connaître ce dossier sur lequel j'entends divers avis. Je suis pour une enquête indépendante et reconnue donnant un avis éclairé aux élus.
Sur la Q1, il y a 2 questions : les ordonnances pour lesquelles je suis plutôt réservé. Sur le contenu, pour avoir travaillé ces questions à divers titre dont comme syndiqué CFDT, je suis pour une approche plus en nuance. La question ne peut avoir de réponse binaire.

Homme de gauche, je suis sensible aux questions que vous posez, mais par déontologie professionnelle et politique,  je me refuse à faire plaisir par électoralisme. 
Député,  je m'engage à travailler ces questions avant de voter et aussi d'écouter attentivement tous les arguments,  toutes les propositions.  Et de m'expliquer pour être sûr de ne pas être passé à côté des vrais enjeux.   

Bien cordialement.
Bertrand Brassens 

 

 

Grenier Laurent

France Insoumise

 

Bonsoir.

 

Ci dessous trouvez nos réponses, en cohérence avec le programme www.laec.fr. et nos valeurs personnelles.

 Bonne réception.

 Amitiés Insoumises.

 

Laurent GRENIER Candidat FI Oise 5ème

Et Nicolas Prin chargé de campagne communication et web.

 

1°- Ne pas voter les ordonnances concernant la loi travail afin de ne pas laisser les salariés dépendre des seules négociations au niveau des accords d'entreprise ni de plafonner les indemnités en cas de licenciement abusif.

Nous ne voterons pas les ordonnances concernant la loi travail.
La France insoumise est profondément opposée à la loi travail et à toute autre tentative de modifier le code du travail pour le seul bénéfice des entreprises au détriment des salariés.
Le 24ème point de notre programme « L'Avenir en Commun » s'intitule « Abroger la loi El Khomri » (https://laec.fr/s24) et nous avons également rédigés un livret de 24 pages surle sujet : « Contre la loi El Khomri et son monde » (https://avenirencommun.fr/le-).



2°- Ne pas ratifier le traité CETA dangereux pour l'agriculture, les services publics, la santé, la protection des consommateurs, l'environnement et le climat. Grâce au CETA, toute entreprise multinationale pourra se servir du tribunal arbitral de l'ICS* pour attaquer des dispositions légales ou réglementaires risquant d'entraver ou de restreindre ses bénéfices, demander un dédommagement astronomique ou obliger la France et n'importe qu'elle collectivité territoriale à défaire ces dispositions. A l'avenir, même si un gouvernement progressiste ne se laisse pas dissuader par cette menace, il pourra voir son projet bloqué par l’organe de coopération réglementaire du CETA.
                    
* ICS : Investment Court Sytem ou Système judiciaire sur l'investissement

Nous ne ratifierons pas le traité CETA.
Notre programme n'est pas compatible avec les règles des traités européens qui imposent l'austérité budgétaire, le libre-échange et la destruction des services publics.
Ce point est d'ailleurs abordé dans une proposition du chapitre 49 de notre programme « L'Avenir en Commun » : « Refuser les traités de libre-échange : le traité trans-atlantique TAFTA entre l'UE et les États-Unis, CETA avec le Canada et le traité TISA de libéralisation des services »



3°- Intervenir pour une réelle justice fiscale et donc contre les mécanismes d'évasion fiscale (notamment par une réelle taxation des transactions financières ainsi qu'une réelle séparation des banques de dépôt des banques spéculatives).
Dans un récent rapport, "Rendez l'argent" *, Attac démontrait qu'il était possible de récupérer 200 milliards d'euros par an.

https://france.attac.org/nos-publications/notes-et-rapports/article/rendez-l-argent

Nous ferons tout pour terrasser l'évasion et la fraude fiscales. Le chapitre 37 de notre programme « L'Avenir en Commun » y est d'ailleurs dédié (https://laec.fr/section/37/).
Nous prévoyons également, dans notre chapitre 19, de séparer les banques d'affaires et de détail.



4°- Intervenir contre le lobbying des grands groupes afin de changer les systèmes de productions et de consommations en particulier sur le plan alimentaire et énergétique. (cf. le site " un million d'emploi pour le climat "  
http://emplois-climat.fr/menu-campagne/le-rapport/ )

Nous interviendrons contre le lobbying des grands groupes.
La charte AntiCor, signée par tous les candidat·e·s de La France insoumise, nous fait nous engager à « Encadrer plus strictement l’action des lobbyistes en commençant par interdire leur présence au Parlement et prohiber toute remise de cadeaux aux élus ».



5°- Venir faire des points périodiques dans votre circonscription sur les différents textes législatifs en cours d'élaboration.

Dans le souci de transparence de la vie politique porté par La France insoumise, nous poursuivrons tout au long de notre mandat le travail d’échanges avec les associations, syndicats, réseaux ou collectifs rencontrés au cours de la campagne.
Des permanences auront lieu mensuellement et seront véritablement ouvertes au public.
Nous publierons également régulièrement des compte rendu de mandat, comme cela est indiqué dans la charte des candidat·e·s de La France insoumise.

 

 

Massau Fatima         DVD

 

 Réponse par téléphone

 

 

Masure Hélène      PCF

 

Chers amis d’Attac

Je suis en accord avec toutes les propositions que vous avancez.

J’ajoute quelques points de mon programme :

·        Je mène campagne contre le vote des ordonnances et la réforme envisagée par le président contre le Code du travail

·        Abandonner les négociations TAFTA, CETA, TISA et ouvrir une réflexion pour des traités internationaux de maitrise des échanges, pour le développement de biens communs partagés

·        Lutter contre la finance pour prendre le pouvoir sur l’argent : nationalise BNP Parisbas, Société Générale, plan de lutte contre l’évasion fiscale, COP fiscale mondiale (nos députés ont fait voter un texte en ce sens) réforme de justice fiscale

·        Dans ma circulaire électorale, je m'engage

Si je suis élue députée, je m’engage à :

respecter les principes de la Charte de l’association ANTICOR (anticorruption) ;

porter l’idée du mandat révocable (si 15 % des électeurs de la circonscription pétitionnent en ce sens et si je ne respecte pas mes engagements) ;

décider de l’utilisation de ma « réserve parlementaire » (130 000 € mis à disposition du député pour financer des projets) avec un jury citoyen ;

limiter ma rémunération à ma pension de retraite et verser mes indemnités d’élue à mon parti ;

mettre en place des conseils citoyens dans les différents territoires de la circonscription afin de co-élaborer des propositions de loi,

débattre des projets de budgets de l’État et de la Sécurité sociale,

contrôler l’application des lois.

Bien amicalement

Bien amicalement

Hélène Masure

 

 

 

Nade Gilles

Sans étiquette

 

Bonjour,

J’ai bien reçu votre message concernant les 5 sujets majeurs sur lesquels vous souhaitez connaitre ma position dans le cas où j’étais élu au poste de député le 18 juin prochain.

Ainsi, la voici :

1/ Je suis absolument contre les orientations de la loi « travail 2 » telles qu’elles sont présentées à ce jour. Cette loi nous est présentée comme une « flexi sécurité à la française » mais aujourd’hui si on trouve bien ce qui peut correspondre à la « 1ère partie » (flexibilité), la 2nde (sécurité) semble bien oubliée.  Je suis en revanche pour l’emploi par la croissance en redonnant du pouvoir d’achat aux Français et de la souplesse aux entreprises, et en particulier les PME (qui constituent 70% de notre tissu industriel) en baissant l’ensemble des charges et des impôts (et en supprimant les niches fiscales). Mes convictions ne m’autoriseront pas à voter un tel texte et je suis tout à fait contre le fait de passer via des ordonnances, ce qui correspond pour moi à un déni de démocratie, le rôle du parlement étant de légiférer et non de remettre ses attributions au gouvernement.

 

2/ Je suis opposé à tout traité qui nous amène vers un libre échangisme incontrôlé et qui sera destructeur pour notre économie, nos emplois, notre santé et notre environnement. Notre empreinte carbone devant être maîtrisée et réduite dans la mesure du possible, ce type d’accord n’y contribue pas par nature. A ce titre, je ne ratifierai pas le CETA.

 

3/ Dans la mesure de mes possibilités, je souhaite contribuer à plus de justice fiscale en particulier en luttant contre l’évasion fiscale, en supprimant les niches fiscales ... Il me semble tout à fait anormal que des grandes entreprises puissent être en mesure de faire de « l’optimisation fiscale », notamment au sein même de l’Europe, ni que les banques puissent faire des bénéfices monumentaux sans réelle création de valeur ajoutée.

 

4/ Le lobbying, notamment au niveau des élus, est une pratique tout à fait immorale et ne saurait être tolérée. Les décisions et lois doivent être prises au bénéfice du pays et de l’ensemble de nos concitoyens et non d’autres élites ou multinationales !

 

5/  En étant élu député, je serai le représentant des électeurs de ma circonscription et non celui d’un parti politique (cf. mon affiche). Je ne conçois pas autrement mon action que, notamment via une ouverture de permanences dans les communes de la circonscription qui voudront bien le faire, en étant à l’écoute des attentes et interrogations de l’ensemble des acteurs économiques, des élus, des associations ET des électeurs de la circonscription, mais aussi faire des points périodiques sur les différents textes législatifs en cours d'élaboration.

 

Sincères salutations.

 

Gilles NADE

Candidat aux Elections Législatives dans la 5ème circonscription de l’Oise

 

https://exogene.jimdo.com/

 

 

6ème circonscription

 

 

Carvalho Patrice

PCF

 

Bonjour,

Je fais suite à votre courriel. J'y réponds d'autant plus volontiers que je partage les cinq engagements proposés. Ils ont d'ailleurs, pour la plupart d'entre eux, faits l'objet de propositions de lois ou d'amendements que j'ai cosignés et défendus au cours de la législature qui s'achève (CETA, évasion fiscale). Et si je suis réélu, je combattrai le projet de réforme du code du travail.

Restant à votre disposition,

Bien cordialement

Patrice Carvalho

député de l'Oise

 

 

7ème circonscription

 

 

Boutroue Marie-France

PCF

 

bonjour à toutes et tous.

je vous prie de bien vouloir excuser ma réponse tardive. Avec mes camarades nous distribué 40 000 tracts sur la 7eme circonscription et mener des debats. ceci nous a pris beaucoup de temps.

 

Je vais commencer par la fin de votre sollicitation. Je ne me sens absolument pas soumise à une pression quelconque. Il me semble qu'au contraire un élu ne peut décider seul de la politique à mener pour l'ensemble de la population. Mon expérience syndicale dément une telle affirmation. C'est bien avec les citoyennes et les citoyens , et par elles et eux que les élus sont les plus forts. C'est donc tout naturellement que je m'engage à faire connaître les propositions de lois futures.

D'ailleurs , élue ou pas , nous aurons besoin de nous défendre vis à vis d'une gouvernance despotique , déjà envisagée par le Président Macron.

 

Je suis tout à fait d'accord avec vos propositions et j'ajouterai la limitation des mandats, une loi pour protéger les lanceurs d'alerte qui font un travail formidable avec des journalistes d'investigations.

Pour ma part, il faut revoir le traité et notamment le pacte de stabilité , responsabilité directe des chefs d'état et de gouvernement. Je pense que la population devrait être mieux informée des décisions de ceux ci à l'échelle européenne. Non l'austérité ne tombe pas du ciel.

 

Marie France Boutroue

Candidate aux élections législatives dans la 7eme circonscription

 

   Pik Jean-jacques    candidat suppléant

 

Bonjour,

 

J'ai pris connaissance des questions qu'ATTAC Oise a posé aux différents cabndidats aux élections législatives dans notre département. Je peux résumer mon propos en disant que vos préoccupations rejoignent les miennes:

 

- Bien évidemment sur la casse du Code du travail, sur la base des luttes précemment menées contra la Loi El Khomri et en considérant que les ordonnances à venir accentueront gravement la situation des salariés

 

- sur le CETA et le TAFTA contre lesquels nous pous sommes déjà prononcés

 

- Contre l'évasion fiscale, véritable crime organisé et je vous rappelle les propostions récemment avancées par Eric et Alain Bocquet en faveur d'une action internationale sur ce sujet. Ils ont saisi le nouveau président dans ce sens

 

- Pour un renouveau des circuits de production alimentaire favorisant les circuits courts

 

- et pour une constante transparence des élus et des compte-rendus de mandat en utilisant tous le moyens modernes de communication et d'échange.

Bien cordialement et solidairement,

 

Jean-jacques Pik

candidat suppléant PCF/FDG dans la 7ème circonscription (candidate principale Marie-France BOUTROUE)

 

 

 

Darrigade Marie-Laure

France Insoumise

 

Bonjour,

nous avons bien reçu votre mail et nous vous en remercions.

 

L'avenir en commun le programme de la France insoumise et ses différents livrets traitent des points que vous abordez.

Il nous est, en effet, impératif de ne pas voter les ordonnances concernant la loi travail afin de ne pas laisser les salariés dépendre des seules négociations au niveau des accords d'entreprise ni de plafonner les indemnités en cas de licenciement abusif et de nous battre pour l'abrogation de cette loi qui une fois de plus ne protégera pas les salariés et va les livrer à une précarité inéluctable.

Nous refuserons la ratification du  traité CETA aux conditions désastreuses que vous mentionnez. Nous nous battons depuis le début et sommes présents dans les différents collectifs.Ce traité est dangereux pour la démocratie, dangereux pour les citoyens et porte une conception économique qui va à l'encontre de ce que nous proposons. 
                     
Il faut en effet intervenir pour une réelle justice fiscale et donc contre les mécanismes d'évasion fiscale (notamment par une réelle taxation des transactions financières ainsi qu'une réelle séparation des banques de dépôt des banques spéculatives). Jean-Luc Mélenchon a d'ailleurs durant toute la campagne détaillé les mesures nécessaires pour endiguer ce fléau.

 

 Il faut également mettre en place de réelles protections pour les lanceurs d'alerte criminalisés que ce soit concernant l'évasion fiscale, les luttes environnementales, celles du médico-social...(protections physiques, juridiques, psychologiques, financières). C'est pour cela que nous appelons de nos vœux la 6eme République. Un travail a été mené avec un collectif de lanceurs d'alerte en ce sens. Il en ressort des mesures claires qui seront portées par tous les députés de la France Insoumise.

La lutte contre  le lobbying des grands groupes est une de nos priorités qui est d'ailleurs rappelée dans le programme, les livrets et la charte de la France Insoumise. Cette opposition à ce lobbying permettra comme vous le rappelez de changer les systèmes de productions et de consommations en particulier sur le plan alimentaire et énergétique. Nous proposons également un vaste plan de 100 milliards d'euros dont le détail a été communiqué dans l'émission du chiffrage et qui permettra de répondre aux grands enjeux.


La France insoumise, mouvement citoyen, met en place des ateliers législatifs ce qui permettra aux citoyens de prendre part à l'élaboration des lois. Nous sommes attachés à ce fonctionnement et souhaitons qu'un maximum de citoyens s'implique dans ce travail législatif.

 

En vous remerciant d'avoir pris la peine de nous adresser ce courrier.

Bien cordialement.
              
Marie-Laure Darrigade Bellocq Oratrice nationale Handicap.

Candidate aux législatives 7ème circonscription de l'Oise France Insoumise

ml.darrigade@gmail.com 0662279628

 

 

 

Ouizille Alexandre

PS

 

Madame, Monsieur,

Comme j'ai eu l'occasion d'en discuter avec votre président Thierry PATINET je souscris pleinement aux 5 engagements que vous souhaitez que les candidats prennent lors de cette élection.

Bon nombre de ces points figurent d'ailleurs déjà sur la plateforme citoyenne ouizille2017.fr que j'ai mise en ligne pour les législatives.

Je me permets, dans ma réponse, d'insister sur un point que je considère comme particulièrement essentiel parce qu'il nous permettrait de refaçonner la mondialisation. Je veux parler de l'engagement 2 et donc du commerce international.

Le commerce international tel qu'il existe aujourd'hui contrevient à nos valeurs démocratiques.

Alors que nous vivons dans des sociétés avec des standards normatifs élevés tant en matière sociale qu'environnementale, le commerce international organise la mise en concurrence de ces systèmes avec des pays qui ne respectent ni les accords sur le climat, ni la démocratie, ni les conventions les plus élémentaires de l'organisation internationale du travail (OIT). Ce que nous n'acceptons pas chez nous, nous le faisons faire chez les autres. Certains pays émergents sont des havres de pollution et des far west sociaux. Les produits venus de ces pays ne peuvent être soumis à la même fiscalité des importations que les pays respectueux de ces grands équilibres. Les pays émergents n'ont pas à être l'atelier de l'Occident. Ils ont droit - comme cela a été le cas pour les Nations européennes - à un développement autocentré.

Avec les traités de nouvelle génération les choses vont encore un cran plus loin, puisqu'il s'agit non plus pour nos démocraties de régir l'ordre commercial mais à l'inverse pour l'ordre commercial de limiter les possibilités qu'offrent la démocratie. Le cas bien connu de Phillip Morris attaquant l'Australie pour avoir réhaussé son niveau de prévention en matière de santé publique illustre les potentielles dérives d'un tel système. Je me battrai bec et ongles pour que de telles monstruosités juridiques ne rentrent jamais dans notre ordre interne. Soyez en assuré(e).

Je m'inscris donc pleinement en faux avec les propositions du Président de la République sur ces dossiers.

J'aimerais aller beaucoup plus loin dans le détail de ces discussions mais mon agenda de fin de campagne très chargée ne me permets pas de vous faire une réponse plus fournie. Je vous prie de m'en excuser.

Pardonnez le ton de ce message peu formel et assez délié.

Sachez, en un mot, que vos combats sont aussi les miens parce que ce sont les noeuds gordien d'un véritable changement de logiciel et d'une véritable alternative à l'ordre libéral.

N'hésitez pas à m'avertir de vos actions à venir. J'y participerai avec une très grande joie.

Bien cordialement,

Alexandre OUIZILLE